ma-mutuelle-sante.eu - Comparateur Mutuelle santé Gratuit en ligne


Dépense annuel
en optique :
Soins dentaires :
Hospitalisation prévue cette année ?
Médecine non remboursée
(Osthéopatie, acupuncture...)
Dépassements d’honoraires ?


La mutuelle santé est aujourd’hui indispensable pour bénéficier d’une couverture maladie adéquate. À l’origine synonyme de solidarité et d’entraide, cette dernière est à présent représentée par des organismes à but non lucratif. L’objet de la mutuelle repose alors sur le principe de la solidarité nationale, avec des cotisations qui financent les remboursements des frais de santé non pris en charge par le régime général et le régime obligatoire de protection sociale. La complémentaire assure ainsi une protection supplémentaire des cotisants, pour des remboursements bénéfiques aux assurés.

Les mutuelles regroupent alors plusieurs termes comme la complémentaire santé ou la protection santé et font l’objet d’un contrat entre une société et les particuliers. Ce dernier assure des prestations de remboursements des soins engagés sur une base plus élevée que celle du régime général de la Sécurité sociale. Aujourd’hui indispensable pour pallier les difficultés de la vie quotidienne et les aléas professionnels et privés, la mutuelle est alors extrêmement utile en cas d’arrêt maladie, d’accident du travail, de maternité, ou encore de recours aux soins auprès des médecins généralistes et des spécialistes.

Sans cette dernière, une simple visite chez un médecin généraliste coûte 8€ d’où l’intérêt pour tous les particuliers de se mutualiser. Le régime général de l’assurance maladie comme la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) ne prend en effet pas tout en charge, et les dépenses sont alors non négligeables. Une protection de santé complémentaire choisie judicieusement sur la base d’un forfait qui offre un certain nombre de garanties est alors un choix adéquat pour augmenter cette part de remboursement.

Toute souscription à une mutuelle santé doit alors répondre à certain nombre de critères comme la police d’assurance, les noms des titulaires ou ayants droit, ou encore le choix de l’organisme chargé des remboursements des frais de santé.

Bien que non obligatoire, la santé n’est pas à négliger et une mutuelle s’avère vite indispensable. La part des remboursements est alors le premier argument des mutuelles et des compagnies, car la charge de la dette publique ne cesse de se creuser. Afin de bénéficier du meilleur taux de remboursement possible, il convient d’opter pour un comparateur de mutuelles pour bénéficier du meilleur rapport qualité/prix. À titre d’exemple, une simple consultation chez un généraliste coûte 23€, et la Sécurité sociale ne rembourse que 15,10€. Ce même remboursement est prévu pour une consultation chez un spécialiste, mais cette fois à 50€. 34,90€ sont donc à la charge du patient, ce qui constitue une somme substantielle pour de nombreux ménages. Afin d’alléger cette part, la mutuelle rembourse alors la différence selon les organismes, ce qui n’est pas négligeable et permet de faire des économies sur toute l’année.

Quelles sont les mutuelles de santé à privilégier ?

Une complémentaire santé doit avant tout être choisie en fonction d’un certain nombre de critères. Ainsi, l’âge et l’état de santé d’une personne sont à privilégier avant d’opter pour tel ou tel organisme. De même, les coûts dispendieux des recours aux spécialistes sont relativement élevés et bien moins bien remboursés par le régime général. La complémentaire joue alors un rôle extrêmement important, et peut être personnalisée en fonction du passif de santé de tout un chacun.

En fonction des caractéristiques propres aux individus, des options peuvent également être souscrite, et un comparateur d’offres est alors une solution toute indiquée pour effectuer le choix idéal d’une mutuelle. Des centaines d’offres peuvent ainsi être comparées selon des critères spécifiques et objectifs, afin d’obtenir le tarif le plus avantageux et la meilleure mutuelle possible. Pour une parfaite maîtrise de ses dépenses de santé, c’est l’outil indispensable de tous les ménages en quête du rapport qualité/prix le plus optimal.

Le calcul des remboursements de la complémentaire santé

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour le calcul du taux de remboursement des dépenses de santé. En premier lieu le sexe et l’âge de l’assuré sont les premiers critères, de même que la composition du foyer et le nombre d’enfants à charge. Différents degrés de garantie sont ainsi envisageables pour un meilleur taux de remboursement, et ainsi obtenir une couverture optimale. Plus l’âge augmente et en général plus les cotisations sont élevées, il convient donc de choisir judicieusement sa mutuelle en fonction de ces paramètres. De même certains risques ou facteurs sont plus ou moins couverts selon les complémentaires santé, d’où souvent là aussi des cotisations plus chères. Les mutuelles établissent donc des barèmes qui peuvent fluctuer en fonction de tous ces critères et du lieu d’habitation. À l’instar des assurances pour voitures, un facteur risque est lié à une augmentation des tarifs, ce qui est particulièrement le cas des grandes métropoles contrairement aux zones rurales où les coûts sont moins élevés. Là aussi un comparateur d’offres garantit un choix judicieux selon de nombreux paramètres pour payer moins cher les cotisations à l’année.

La part des remboursements de la complémentaire santé

Exprimés la plupart du temps en pourcentages, les remboursements observent différents taux compris entre 100%, 200%, et 300%. Ces pourcentages expriment la part du remboursement établie sur la base des conventions de la Sécurité sociale et de son barème de remboursement. Ainsi, pour une couronne dentaire dont le coût réel est de 370€, la base de remboursement de la Sécurité sociale n’est que de 107,5€. Ce taux de remboursement est alors de 70%, alors qu’il est de 150% à la mutuelle. Reste ainsi à charge du patient la somme de 133,5€ une fois déduite la part de 161,25€ de la mutuelle.

Pour bien choisir une mutuelle santé, il faut tenir compte de quelques critères pertinents. Tout d’abord, le montant de la cotisation à payer constitue un facteur de choix important. Il est évident qu’il est préférable de se tourner vers la mutuelle qui propose le tarif le plus avantageux, pour des services équivalents.

Par ailleurs, il faut aussi considérer les couvertures qui se rattachent à la mutuelle. Il n’est pas intéressant de souscrire à une formule à très bas prix, mais dont les services correspondants ne couvrent pas les besoins réels. Ces derniers doivent donc être en tête lors de choix de la mutuelle, pour que celle-ci puisse répondre aux diverses attentes de l’adhérent.

Bien choisir grâce à un comparateur de mutuelle

En raison de la variété des mutuelles, le patient peut vite être noyé sous les informations. Des mutuelles existent selon les corps de métiers (par exemple la mutuelle militaire ou étudiante),selon la situation familiale (il est possible de couvrir sa famille à partir de sa mutuelle personnelle) ou des soins (mutuelle spécialisée en matière dentaire, optique...). Certaines mutuelles offrent des formations (sur quelques jours et à travers la France) afin de mieux connaitre sa maladie et de la gérer. De nombreuses personnes ignorent que le diabète peut entrainer des contre-indications à la conduite d'un véhicule. Le comparatif mutuelle permet un choix rapide et éclairé. Chaque mutuelle est analysée selon son coût et ses prestations. Il n'est plus utile de compiler les prospectus et sites internet afin de rassembler péniblement les informations!

Une aide financière de l’Aide Complémentaire Santé ou ACS

À destination de tous les foyers modestes, l’ACS permet d’obtenir une aide au financement d’une mutuelle. Calculée selon les ressources du foyer et pris en charge par l’Assurance Maladie, celle-ci permet également de bénéficier d’une dispense de l’avance des frais médicaux sans dépassement d’honoraires.

Complémentaire de la CMU ou couverture maladie universelle, l’ACS est réservée aux personnes dépassant le plafond pour obtenir cette aide. Dans le cadre du dispositif mis en place par le législateur pour une couverture universelle, l’Aide Complémentaire Santé permet alors de profiter de cotisations réduites sur sa complémentaire santé. Des chèques-santé font également partie du dispositif, et offrent aux bénéficiaires de l’ACS en fonction de l’âge et du nombre d’enfants à charge, des réductions pour une complémentaire d’un montant de 100€, 200€, 350€, et 550€. L’ACS est attribuée pour une année et peut être renouvelée entre 2 et 4 mois avant l’échéance contractuelle.